Au cœur des mobilisations d’APF France handicap

mobilisations.PNGL’association ne serait pas ce qu’elle est sans sa force de mobilisation ! C’est dans cet esprit que ce 1er jour de congrès s’est terminé avec une séquence dédiée. L’occasion d’évoquer les mobilisations passées et futures d’APF France handicap et leurs différentes formes.

congrès - moment mobilisation apf france handicapManifestations de rue, interpellations des politiques sur les réseaux sociaux, pétitions, tables rondes, baromètres, vidéos… Nous n'avons de cesse de démultiplier les modes de mobilisation pour porter nos revendications tant les difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap et leurs proches au quotidien sont nombreuses.

Cet après-midi, la séquence a donc commencé par un clin d’œil à "La Marche des Oubliés" évoquée par Philippe Raimbault et Jean-Pierre Chambon, élus au conseil APF France handicap de département de Loire-Atlantique. À l’initiative de la délégation 44, ces derniers, ainsi que Yoann Durand et Nicolas Bouchet, avaient parcouru en fauteuil roulant ou sur leurs vélos spéciaux les 400 kilomètres qui séparent Nantes, dans l’ouest de la France, de la capitale. Objectif : attirer l’attention des candidats à l’élection présidentielle sur la situation des personnes handicapées.

Jean-Pierre Chambon a également abordé la question des ressources et l’opération du printemps dernier : « Pauvreté et handicap : l’APF réveille la majorité », pour dénoncer la précarisation croissante des personnes en situation de handicap : en effet, un million de personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté (1 015 €/mois) !

Après les ressources, l’accessibilité ! Christian Meistermann, représentant du conseil APF France handicap du département du Haut-Rhin, a notamment annoncé une mobilisation en septembre autour de la parution du prochain baromètre de l’accessibilité, à l’occasion de la 1ère échéance des agendas d’accessibilité programmée. Sonia Lavenir, représentante du conseil APF France handicap du département de Haute-Garonne, quant à elle, fait un point sur les actions menées dans ce domaine par la délégation 31.

Pour terminer cette séquence, Fiammetta Basuyau-Bruneau, administratrice de l'association, a rappelé l’importance de se mobiliser sur le droit à compensation en passant en revue le plan d’action de l’association sur ce sujet : du baromètre de la compensation aux tables rondes avec des parlementaires en passant par la stratégie de recours de l’association et la réclamation collective.

Une séquence fondamentale donc pour un message qui ne l’est pas moins : grâce et avec ses acteurs, APF France handicap ne lâche rien pour défendre les droits des personnes en situation de handicap et de leurs proches !

Les commentaires sont fermés.